Stage à Shanghai : vers une vision internationale et moderne du notariat

Dans le cadre de la coopération entre les notariats français et chinois, le Conseil supérieur du notariat français a proposé à une dizaine d’étudiants issus de M2 en Droit notarial de réaliser un stage de deux semaines au Centre sino-français de formation et d’échanges juridiques et notariaux de Shanghai.

Stage Shangai

Le Centre, créé en 2000 par le Conseil Supérieur du Notariat, en partenariat avec l’Association des notaires de Chine et l’Association des notaires de Shanghai, est à la fois un centre d’études et un lieu d’échanges professionnels. Ses actions favorisent la coopération en matière juridique et notariale entre la France et la Chine.

L’opportunité d’effectuer ce stage a été encouragée par les directeurs du Master 2 Droit notarial (213) de l’Université Paris-Dauphine, Anne KARM et Louis PERREAU-SAUSSINE, ainsi que par l’Association Droit notarial  du Master (ADN).

Baptiste LEMONNIER, étudiant dauphinois de l’actuelle promotion du 213, a finalement été sélectionné pour se rendre à Shanghai du 9 au 23 avril 2016.

Le stage a permis aux étudiants sélectionnés d’assister à des colloques sur le crédit-bail ou sur les restrictions immobilières à Shanghai. Il a consisté également en visites et rencontres : visites d’études notariales, visite de l’Institut de droit et de sciences politiques de Shanghai, audience publique civile, accueil par l’Association du notariat de Shanghai, rencontres avec des professionnels français installés en Chine, accueil par les services consulaires, etc. Autant d’occasions pour les étudiants d’assister à des conférences-cours données par des professionnels sur des thématiques telles que la fiscalité immobilière, la fiscalité des entreprises, les successions, etc.

L’objectif final étant de permettre aux étudiants d’appréhender le droit chinois et d’acquérir des éléments de comparaison entre les droits notariaux français et chinois.

D’une grande richesse, notamment par ses enseignements sur le droit chinois, le stage témoigne d’un notariat moderne, ouvert sur les relations internationales, et a suscité de nouveaux projets parmi les stagiaires, avec la prise de conscience que de belles carrières sont possibles à l’étranger dans le domaine. Deux années d’alternance suivent l’année de Master 2 pour l’obtention du Diplôme supérieur de notariat, au cours desquelles un stage de six mois à un an est prévu : Shanghai leur apparaît désormais comme une destination prometteuse.

Publié dans Évènements du Master

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.